Sauvons le joyau des Jasses à Ferrières-les-Verreries (Hérault) !

Nous, habitants de Ferrières-les-Verreries (Hérault) et des environs, agriculteurs, naturalistes, promeneurs, amoureux de la nature, lançons un appel à la population, aux politiques locaux, aux administrations en charge de la protection des intérêts de notre territoire, pour sauver le domaine des Jasses de la spéculation financière.

  transformer_paysage_800.jpg

Des paysans, pas des financiers !

Non à la spéculation internationale sur le foncier agricole et à la destruction du patrimoine naturel !

Truffle Farms Europe Ltd[a], société d'investissement britannique, rachète le domaine des Jasses (371 hectares) à Ferrières-les-Verreries (Hérault) pour y faire de la trufficulture intensive, au bénéfice exclusif d’investisseurs étrangers.  

Elle compte tirer parti d’une niche fiscale et potentiellement des aides agricoles, sans créer d’emploi localement, et alors que des agriculteurs locaux sont désespérément à la recherche de terres pour des projets plus à même d’assurer la sécurité alimentaire du territoire.

Sur le plan écologique, ce projet de plantation bouleverserait un paysage agricole traditionnel, modelé par le pastoralisme, et porterait atteinte à une biodiversité remarquable, typiquement méditerranéenne. Il participera également à l’épuisement de la ressource en eau, la totalité de la plantation (500 arbres/ha) devant être irriguée. Plusieurs forages profonds sont prévus.[b]

 Dans 15 ans, après s’en être mis plein les poches, les investisseurs s’en iraient, nous laissant réparer les dégâts…. Comme ils le disent: “Nous ne sommes rien si ce n'est ambitieux”, et leur objectif est de faire la plus grande truffière moderne au monde.

Prix pour investir sur un hectare : 150 000 euros

Bénéfice défiscalisé attendu au bout de 15 ans : 1 000 000 euros.

Et pour notre territoire ?

 

STOP AU PROJET TRUFFLE FARMS

PRIORITÉ AUX AGRICULTEURS LOCAUX

RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

 

JE SIGNE LA PÉTITION

 

Pour en savoir plus...

Truffle Farms Europe Ltd se qualifie comme « éthique, écologique, environnemental et durable. »

Ethique ?

 La brochure destinée aux investisseurs [c] met en avant une niche fiscale française qui permet aux bénéfices issus de la culture de la truffe d’être exonérés d’impôts les 15 premières années : « Votre investissement sera ainsi exonéré de l'impôt sur le revenu en France et de l'impôt sur les plus-values et les droits de succession au Royaume-Uni. » Il est conseillé aux investisseurs de tout revendre au bout de 15 ans.

L'autorisation d'exploiter les 33 premiers hectares accordée par la préfecture de l’Hérault, qui n’a “pas envisagé de motif de refus” permet de solliciter des aides agricoles, alors que ce projet ne compte créer aucun emploi local.

Leur brochure stipule qu’ils acquièrent des terres « que d'autres ne veulent pas ». Or, ce projet a abouti au départ d’un berger alors que le pastoralisme est présent sur ce domaine depuis des siècles. De plus, nous avons recensé de nombreux agriculteurs locaux sans terre, qui cherchent à s’installer depuis des années (apiculteurs, boulangers-paysans, maraîcher bio,…). Ces agriculteurs n’ont pas reçu l’information de la vente de ce domaine.

jasses_habitats-naturels.jpg

Écologique et durable ?

Cette plantation doit être intégralement irriguée, pour la survie des plants puis pour le développement des truffes, ce secteur subissant des sécheresses extrêmes l’été. Plusieurs forages profonds sont prévus.

  • Quel impact aura ce prélèvement sur les forages existants, notamment ceux utilisés pour produire des fruits et légumes dans le village de Notre Dame de Londres, en aval ?
  • A plus grande échelle, cette zone est incluse dans l’aire d’alimentation du captage de la source du Lez.[d]

Le projet prévoit un retournement des prairies et pelouses permanentes existantes, la fragmentation du sous-sol rocheux, puis la plantation de 500 arbres par hectare. Or, ce secteur est un joyau en termes de biodiversité des milieux ouverts, entretenus par le pastoralisme, et particulièrement menacés dans notre région par la fermeture des paysages (enfrichement). Le domaine est a proximité immédiate du site Natura 2000 Hautes Garrigues du Montpelliérais... mais est couvert totalement par deux ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) et couvert par 4 plans nationaux d'action pour la protection d'espèces emblématiques et particulièrement menacée (Aigle de Bonelli, Vautour Percnoptère, Lézard Ocellé et Pie-Grièche à Tête Rousse). De nombreuses autres espèces protégées vivent dans cet espace.

Alors que dans le bassin de Londres voisin sont réalisés des travaux de protection des prairies humides, très patrimoniales, contre l'enfrichement, et que l’eau est une ressource de plus en plus rare, ce projet de boisement pour la spéculation sur un produit de luxe est une aberration écologique.

Jasses_printemps_800.jpgEt le paysage ?

Ce coin est un haut lieu de promenade pour les gens qui se rendent à la source de Gorniès. Et ça fait un bail ! Il était déjà touristique au 19ème siècle, comme l'atteste l'ouvrage de A. Pézières "histoire de la commune de Ferrières"  de 1896. Et pour cause, ce magnifique paysage agricole, intact et entretenu jusqu’au printemps dernier par le pastoralisme, devient rarissime dans l'Hérault. Pour le projet de Truffle Farms, ces terres devront être “défrichées à des degrés divers” et les affleurements rocheux “fragmentés par une excavatrice”... Il se peut qu’ils doivent également “endiguer une pente supérieure vers le nord-est pour créer un réservoir d'eau”.

Par ailleurs, la truffe est sensible au sanglier et au vol. Sur le site web de Truffle Farms il est écrit : « Nous plantons pour la maximisation du rendement. Notre business plan prévoit la protection des plantations contre la vie sauvage et l’homme grâce à une sécurité anti-pénétration appropriée et étendue. » En vue, de hautes et solides clôtures électriques ! Puis ensuite des caméras ? Le domaine étant traversé par une voie verte départementale, extrêmement fréquentée, celle-ci se retrouvera grillagée d'un côté voire des deux...

Avec ce projet, les habitants et promeneurs perdraient des paysages et espaces naturels dont ils pouvaient, jusqu’à présent, jouir librement.  

Jasses_pierrier_800.jpg

...et une vaste arnaque pour les investisseurs ?

D’après de nombreux experts, Ferrières n’est pas une terre adaptée pour la truffe. Le rendement (268 kg/ha/an à 12 ans) qu’espère obtenir Truffle Farms Europe Ltd leur semble extravagant, avec un démarrage annoncé de la production dès la deuxième année. En pratique, un rendement de 50 kg/ha est rarement atteint, avec un démarrage au bout de 4 à 6 ans. Au final, les investisseurs qui confient leur argent à Truffle Farms ne seraient-ils pas pris pour des pigeons ? [e] [f] [g]

Pendant ce temps là à l'Assemblée Nationale...

Un projet de loi des députés LR, LREM, MODEM et RN vise à exempter de l’obligation de disposer de l’autorisation de défrichement les opérations de déboisement ayant pour but de planter des arbres truffiers. [h]

Jasses_brume_800.jpg

Un autre avenir pour le domaine des Jasses ?

Pourtant sur ce territoire il y a de la place pour l’installation d’agriculteurs locaux, respectueux de l’environnement. Un projet acceptable permettrait de subvenir aux besoins réels des habitants du territoire, le dynamiserait, et sécuriserait son approvisionnement alimentaire sur le long terme.

 

Nous attendons des pouvoirs publics qu’ils nous protègent contre l’appétit des marchés financiers et qu’ils aident des projets de territoire à acquérir le foncier nécessaire. Il est encore temps pour eux de réagir !

 

[b] https://trufflefarms.com/newsletter-summer-2018/

20/12 Ce document ayant été supprimé par Truffle Farms suite à notre lettre ouverte, nous le remettons en ligne ici :

http://acnatlr.org/the-documents-truffle-farms-deleted-after-our-open-letter

[c] https://trufflefarms.com/wp-content/uploads/2018/10/Truffle-Farms-Brochure-L-O-04-09-2018.pdf

05/01 Ce document a été supprimé par Truffle Farms début janvier. Pour toute info contacter : acnat.lr@gmail.com

Signer cette pétition

En signant, j'autorise ACNAT-LR à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...