Placer les activités d'utilité publique en dehors du marché!

Les masques tombent: faisons front.

La pandémie actuelle révèle chaque jour un peu plus les effets dévastateurs dans tous les domaines de la gestion capitaliste néolibérale.

Exigeons la mise en œuvre des mesures suivantes :

Aujourd’hui :

1. L’arrêt des atteintes au droit du travail, son rétablissement et renforcement et l’arrêt de tout licenciement.

2. La fin des exonérations de cotisations sociales en y substituant une aide aux entreprises par la BCE à condition de répondre aux exigences sociales et écologiques.

3. La suspension totale de versement de dividendes au bénéfice d’investissements dans l’emploi, les salaires et les conditions de travail.

4. La distribution des médicaments et produits médicaux essentiels sous contrôle des autorités sanitaires, notamment les agences régionales de santé.

Le jour d’après : 

Placer les activités d’utilité publique en dehors du marché:

mettre la santé, l’énergie, la communication, les transports et les banques sous contrôle des salariés (et leurs syndicats), des usagers et des collectivités territoriales,

développer en lien avec ces secteurs une agriculture locale et saine et un mix énergétique qui correspond aux exigences écologiques et sociales,

tout en transformant la politique d’imposition par un nouvel impôt sur les grandes fortunes, une taxation des produits financiers des entreprises et une augmentation de la progressivité de l’impôt sur le revenu.

 


UFR CGT FAPT HÉRAULT    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise UFR CGT FAPT HÉRAULT à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...