LE TEST ADN DES ENFANTS DU PRESIDENT LAURENT DESIRE KABILA

    Nous, soussignés Patriotes Résistants Congolais, réunis au sein du Conseil National de la Résistance Congolaise (CNRC) ;    Désirons porter à l’attention du Peuple congolais et de la Communauté internationale qu’il y a plus de 20 ans, le Président National de l’APARECO, Monsieur Honoré NGBANDA NZAMBO KO ATUMBA, alertait déjà l’opinion nationale et internationale dans l’hebdomadaire Jeune Afrique Economie n°323 du 15 janvier au 4 février 2001, et signalait que Monsieur Joseph KABILA n’était pas le fils biologique de Monsieur Laurent-Désiré KABILA, et que par la suite, il lui exigeait un test ADN afin de prouver sa filiation avec son prétendu père, surtout parce que sa désignation à la tête des institutions de la RDC dans les circonstances demeurées floues de l’assassinat du président Laurent-Désiré Kabila continue de poser un sérieux problème de souveraineté pour l’Etat congolais ;   Considérant les déclarations publiques de Monsieur Ngoy Mukena, actuellement ministre de la Défense nationale au sein du gouvernement de coalition FCC-CACH de ILUKAMBA, avait affirmé que c’est lui qui a donné à «Joseph Kabila» le nom de KABANGE, lorsqu’il exerçait les fonctions de gouverneur du la province du Katanga;   Considérant les révélations faites à la journaliste du quotidien belge Le soir, Madame Colette BRAECKMAN, par Madame Sifa Mahanya, prétendue mère de Joseph Kabila, qui y affirmait que « son fils » (entendez Joseph Kabila) avait fait ses services militaires en Tanzanie ;   Considérant que ces révélations de Madame Sifa Mahanya ont été corroborées par Madame Janette Kabila, prétendue jumelle de Joseph Kabila, qui a déclaré devant le Parlement congolais qu’elle a fait ces services militaires en Tanzanie ;   Considérant que les services militaires en Tanzanie sont exclusivement réservés aux citoyens tanzaniens et que par conséquent, Joseph Kabila et Janette Kabila ne pouvaient y être admis qu’en qualité de citoyens tanzaniens;         Considérant que cette problématique de l’identité rwandaise de Joseph Kabila a même été clairement évoquée, lors de la plénière du Parlement européen en 2016, par le député européen Jean-Luc SCHAFFHAUSER qui a révélé à l’occasion l’implication des puissances extérieures à la RDC dans la désignation d’un «rwandais» à la tête des institutions congolaises ;       Considérant que lors de sa dernière sortie médiatique au cours de l’émission BOSOLO NA POLITIK du vendredi 15 mai 2020 diffusée sur Congoweb TV, Monsieur Ibrahim KABILA, un autre présumé enfant biologique de Laurent-Désiré KABILA, a, lui aussi, mis en cause la filiation de Joseph KABILA à L.D. KABILA et exigé, de même que Honoré NGBANDA, un test ADN;    Nous, Patriotes Résistants Congolais, estimons que le Peuple congolais tout entier et la Communauté internationale ont droit à la vérité.    A ces causes, Nous demandons à tous les présumés enfants biologiques de Laurent-Désiré KABILA de se soumettre au test ADN, sous l’autorité d’une équipe de médecins étrangers, indépendants et crédibles, afin de rétablir la vérité sur leur filiation paternelle et de confirmer ou infirmer ainsi définitivement la présomption de supercherie et d’imposture qui plane au sommet de l’Etat congolais.  Par conséquent, nous invitons et encourageons, de ce fait, tous les Congolais, sans distinction de sexe, de religion, de parti politique ou de région,  à signer la présente pétition pour l’intérêt suprême de toute la nation congolaise.      Fait à Paris en France, le 23/05/2020   Les Patriotes Résistants Congolais

Signer cette pétition

En signant, j'autorise CNRC à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...