Non à la venue de McKinsey à l'ULB

Commentaires

#20

Non à l'implantation de McKinsey à l'Université comme dans l'enseignement primaire et secondaire (voir son dumping autour du "Pacte d'excellence" auprès du ministère de l'éducation de la FWB)

Christian Orange (Bruxelles, 2016-12-08)

#24

Je signe parce que science sans conscience n'est que ruine de l'âme…

Corinne Gobin (Bruxelles, 2016-12-08)

#27

Les citoyens doivent décider, pas entreprises privées

Gil Honore (Liège, 2016-12-08)

#30

parce que : lac.ulb.ac.be/LAC/No_McKinsey.html

Mathieu Van Criekingen (Bruxelles, 2016-12-08)

#34

Pour la défense des valeurs de notre université

Jacques Englebert (NAMUR, 2016-12-08)

#37

Je signe parce je pense en effet qu'il ne s'agit pas d'une opération purement immobilière

Claire Billen (Bruxelles, 2016-12-08)

#38

Non au managérialisation de l'Université, non à la privatisation de l'enseignement

David Zarka (Bruxelles, 2016-12-08)

#39

Cötoyant les futurs cadres de McKinsey depuis 23 ans,... je les vois venir!

Aristote Benetatos (SCHAERBEEK, 2016-12-08)

#40

Je signe parce-que je soutient pleinement l'argumentaire ci dessus.

Nicolas Prignot (Bruxelles, 2016-12-08)

#42

L'enseignement et le monde professionnel peuvent se rapprocher, mais en aucun cas se mélanger de la sorte.

Gael Rabier (Bruxelles, 2016-12-08)

#43

Je partage le point de vue defendu

Dimitri Pourbaix (Gouy-Lez-Pieton, 2016-12-08)

#52

Les multinationales éludes l'impôt, ce même impôt que nous aurions besoin pour le refinancement de l'enseignement.

jean-pierre vantuykom (Bruxelles, 2016-12-09)

#54

Faites payer les frais d'inscription des étudiants étrangers à McKinsey pendant 20 ans, et on peut en rediscuter...

Andrew Crosby (Bruxelles, 2016-12-09)

#55

Parce que je n'adhères pas à la philosophie de McKinsay qui cherche selon moi à mondialiser sa « McKinsey Alpine University » sur différents continents, au détriment des universités du monde entier. Un peu comme le coucou dans le nids des autres.

Patrizio Madau (6140 Fontaine-l'Evêque, 2016-12-08)

#56

Les méthodes de l' « excellence » font des ravages chez les travailleurs des entreprises de plus en plus nombreuses qui s'en inspirent: elles viennent de « McKinsey».

Christophe DE BROUWER (Velaine sur Sambre, 2016-12-09)

#59

Parce que je suis contre la privatisation de l'enseignement et la précarisation des travailleurs:
http://lac.ulb.ac.be/LAC/No_McKinsey.html

Mathieu Strale (Saint-Gilles, 2016-12-09)

#65

Bien que je considère McK comme étant probablement les consultants les plus compétents dans leur domaine de prédilection; la stratégie d'entreprise, je suis contre leur implantation car il s'agit ici de bien davantage qu'une petite chaire universitaire ou un simple sponsoring. C'est qqch de beaucoup plus grande ampleur. Par ailleurs, ce serait ouvertement renoncer au financement par l'état de ce qui d'apres moi doit rester avant tout un service public. C'est donner raison a ceux qui veulent que l'état se retire de plus en plus de ce qui releve de l'intéret commun. Le privé n'est pas assez neutre pour prendre la place de l'état dans tout ce qui relève de l'intérêt commun, car le privé a des intérêts particuliers, par définition. Même si on nous dit que la liberté académique sera préservée, je n'y crois pas. Les enjeux sont trop importants, il ne faut pas être naif.

c azizieh (bruxelles, 2016-12-09)

#77

Pour un projet d'université Libre ...

Hakim BAJOU (BRUXELLES, 2016-12-09)

#79

parce que comme le disait mon regretté Prof d'histoire, il ne faut pas prendre de tels acteurs économiques "pour des organismes philanthropiques" - pour le reste tout est dit sur le site : http://lac.ulb.ac.be/LAC/home.html

Marie Navez (Bruxelles, 2016-12-09)

#96

Je signe parce que l'ULB prend la voie d'une entreprise à rentabilité obligée sur le dos des travailleurs. Et que l'idéologie solvaysienne qui préside à la destinée actuelle de l'institution n'apportera que le pire pour le bien être au travail.

Olivier Cornélis (ULB, 2016-12-09)

#109

Je pense réellement que les universités doivent rester au maximum, et ce quoi qu'il arrive, des institutions de recherche indépendantes prônant une démarche curieuse et scientifique pour tous les savoirs, INDÉPENDAMMENT des demandes, envies ou pressions des entreprises. Implanter McKinsey à l'ULB, c'est ouvrir les portes au monde de l'entreprise à l'ULB et mettre en danger les valeurs fondamentales de celle-ci.

david bauman (bruxelles, 2016-12-09)

#111

Ce projet est contraire aux valeurs fondamentales de l'ULB

Sophie Rottiers (Bruxelles, 2016-12-09)

#115

La venue de companies privées sur le site de l'ULB me semble contraire à l'esprit d'indépendance de notre Université

Didier Gillotay (Bruxelles, 2016-12-09)

#124

L'université n'est pas à vendre; le manque de financement ne peut pas se résoudre de cette façon. Il est fallacieux de laisser croire qu'il ne s'agirait pas d'un lien ni d'une soumission à l'entreprise privée, surtout comme celle-là.

Ghislaine Declève (Bruxelles, 2016-12-09)

#127

Je signe parce que les partenaria avec le secteur privé doivent se faire dans la transparence et dans le respect des valeurs de l'Université. Ce qui n'est pa sle cas ici.

Alexandre Smith (Bruxelles, 2016-12-09)

#138

pour ne pas être complice

Masy Lucie (Bruxelles, 2016-12-09)

#141

J'aimerais un enseignement libre, le plus indépendant possible, et de qualité. Qu'il soit pluridisciplinaire et qu'il permette à tout un chacun de suivre la voie de son choix.

Georges Zaboukis (Bruxelles, 2016-12-09)

#177

la science n'est pas à vendre

Camille Reyniers (Bruxelles , 2016-12-09)

#191

Je signe tout simplement parce que je pense que les valeurs que l'ont m'a inculquées (notamment à l'université) et auxquelles je suis fortement attaché (enseignement public, esprit critique, libre-examen, tout ça tout ça) sont tout à fait incompatibles avec celle promue par une société privée telle que McKinsey.

Sofian Behnous (Messancy, 2016-12-09)

#197

Je signe pour que l'enseignement garde son indispensable autonomie et ne soit jamais inféodé aux lois du marché.

Michel Romainville (Bruxelles, 2016-12-09)

#200

C'est à l'encontre de toutes les valeurs prônées par l'Ulb.

Luis GOMEZ (Bruxelles, 2016-12-09)

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...