Sauvez Hamza Kashgari

 

 

A Monsieur François HOLLANDE, Président de la République française

 

Monsieur le Président,

 

Au nom du peuple français, au nom des valeurs républicaines mais aussi, plus largement, au nom de tous ceux qui se sont associés à cette pétition, quelle que soit leur nationalité, ou leurs croyances, nous vous demandons d’agir face à l’insoutenable et d’user de votre position de chef d’un des Etats les plus puissants au Monde, ainsi que de vos liens d’amitié avec sa Majesté le Roi Abdallah, pour que Monsieur Hamza Kashgari soit immédiatement libéré de prison.

 

Hamza, journaliste et poète âgé seulement de 23 ans, risque la peine de mort pour quelques messages inoffensifs qu’il a publiés sur Tweeter à l’occasion de l’anniversaire du Prophète (la fête du « Mouled »).

 

Très perturbé par les menaces de mort dont il était l’objet dans son pays, Hamza avait choisi d’aller chercher la sécurité en Nouvelle Zélande. Hélas, arrêté en Malaisie, il a été renvoyé dans son pays où il risque maintenant la peine de mort.

 

Voici, ci-dessous, les trois messages innocents qu’il avait postés sur Tweeter. Comme vous pourrez le constater, ce ne sont que des questionnements, des réflexions de jeune homme introspectif. Loin d’insulter le Prophète, il lui dit même son amour.

 

« Au jour de ton anniversaire, je dirai que j'ai aimé le rebelle en toi, que tu as toujours été une source d'inspiration pour moi, et que je n'aime pas les halos de la divinité autour de toi. Je ne vais pas prier pour toi. »

 

« Au jour de ton anniversaire, je te trouve où que je me tourne. Je dirai que j'ai aimé certaines choses en toi mais j'en ai abhorré d'autres, et je n'ai pas compris beaucoup de choses à ton sujet. »

 

« Au jour de ton anniversaire, je ne m'inclinerai pas devant toi. Je n'embrasserai pas ta main. Je la serrerai plutôt d'égal à égal, et te sourirai comme tu me souris. Je te parlerai comme à un ami, pas plus. »

 

Monsieur le Président, intervenez auprès du gouvernement saoudien pour que le jeune Hamza soit à nouveau libre, pour que sa vie ne s’achève pas à 23 ans. Dites-lui la douleur qui est la nôtre. Dites-lui aussi cette douleur qui est très certainement la vôtre.

 

Monsieur le Président, maintenant plus que jamais, nous avons besoin de vous, nous avons besoin d’entendre la voix de la France.

 

« Si Dieu tenait rigueur aux hommes de leur injustice, Il ne laisserait subsister aucun être vivant sur la Terre. » Le Coran – Sourate des Abeilles.

PS: N'OUBLIEZ PAS DE CONFIRMER VOTRE SIGNATURE en CLIQUANT SUR LE LIEN QUI VOUS SERA ENVOYé DANS VOTRE MESSAGERIE