POUR LA JUSTICE FISCALE UNE CORONA POUR LES RICHES

POUR LA JUSTICE FISCALE : UNE CORONA POUR LES PLUS RICHES

Nos hôpitaux sont au bord du gouffre, nos soignants à bout de force. La faute à qui ?
BNP, Total et LVMH, qui aujourd’hui jouent les bons samaritains avec des dons de plusieurs millions d’euros, figurent parmi les plus coupables.
100 milliards d’euros : c’est ce que ces entreprises, parmi d’autres, soustraient au fisc français chaque année grâce à un vicieux mélange de techniques d'évasion et d'optimisation fiscales. Une somme monumentale qui détruit notre économie, volée à nos services publics dont nos hôpitaux.
Dites à ces multinationales françaises BNP, Total et LVMH que leur fausse générosité ne suffit pas : payez vos impôts !
C’est cette perte fiscale monumentale qui n’a cessé de creuser la fameuse « dette publique ». Et pour y faire face, les hôpitaux ont été une des grandes variables d’ajustement : depuis plus de quinze ans, les réformes ont dégradé les conditions de travail de nos soignants et la qualité de nos soins.
Médecins, infirmiers, soignants, lancent depuis des années de véritables appels au secours quant à leur manque de moyens au sein des hôpitaux et des établissements de santé. Les applaudissements à 20 h sont bienvenus mais l’augmentation des salaires et de meilleures conditions de travail du personnel seraient mieux et totalement justifiés ainsi que pour les aides à domicile.
Le pouvoir, au lieu de lancer un téléthon mondial, ferait mieux de : rétablir l’ISF, supprimer les niches fiscales, instaurer une taxe sur les multinationales, taxer l’ensemble des transactions financières et enfin prélever une contribution exceptionnelle sur le patrimoine des plus riches. L’exemple vient de Belgique, de Suisse nous montre la voie : Taxer les multimillionnaires avec un impôt de solidarité . Qu’attend notre gouvernement pour aller dans ce sens.
Nos parlementaires doivent, lors de la prochaine loi de finances rectificative proposer ces mesures de justice fiscale.
Sauvons nos services publics, sauvons nos hôpitaux.

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise g martel à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...