Pour la démission de Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement

Madame la Porte-parole du gouvernement,

Ayant passé beaucoup de temps à discuter avec des gens de tous horizons, j'ai pris conscience que nombreux sont celles et ceux qui jugent souhaitable votre démission. En effet, depuis que ce poste vous a été confié, vous adoptez systématiquement le ton d'une institutrice qui s'adresse à une classe d'élèves en difficulté. Ça nous a d'abord un peu surpris, certains s'en sont amusés sans doute, mais aujourd'hui vous ne provoquez plus qu'un agacement qui, franchement, en cette période particulièrement pénible, devient insupportable. Je ne ferai pas ici la liste de vos bourdes à répétition, on a tous nos mauvais jours. Je remarque toutefois que, parmi vos collègues, de plus en plus évoquent votre départ comme un soulagement, un peu comme quand on retire un caillou d'une chaussure.

Cette pétition n'a pas vraiment de caractère politique, c'est juste une initiative basée sur le bon sens et la raison. Nous souhaitons (j'écris "nous" parce qu'il y aura bien au moins un signataire) nous souhaitons, donc, votre démission parce que, au-delà de l'agacement que vous provoquez, vous ne servez à rien, et le poste que vous occupez est devenu totalement inutile. Votre prédécesseur, lui, à au moins eu le bon goût de nous amuser avec ses vidéos privées. 

Comme vous avez pu le constater depuis peu, la France repose désormais sur des gens dont l'utilité ne sera remise en cause par personne : les soignants, les routiers, les éboueurs, etc. Je comprends votre stupéfaction : en un rien de temps, les derniers de cordée sont devenus les premiers, et par conséquent vous vous retrouvez la tête en bas. Cette situation est sans doute douloureuse pour vous mais rien n'est perdu. Vous pourrez à tout moment vous orienter vers une autre carrière. Une carrière utile : boulangère par exemple. C'est un très beau métier, à la fois noble, utile et même essentiel.

Mais par pitié, arrêtez la communication. Ça ne sert à rien d'autre que faire prendre des vessies pour des lanternes. Ce n'est pas un métier. Si c'est vraiment ce que vous aimez, vous pourrez toujours pratiquer la communication au sein d'une association ou d'un club, à titre bénévole, mais pas au sein du gouvernement, pas sur un poste payé par le contribuable. J'ignore combien vous nous coûtez, mais je suis prêt à parier que c'est beaucoup. C'est pourquoi j'ai écrit "chère madame" au début de ce texte. Donc nous ne voulons plus vous payer. En fait, nous souhaitons vous virer, pardon, vous remercier.

Vous faite sans doute partie de ces gens qui pensent que la communication est essentielle. Il est vrai que ce soi-disant métier s'est imposé par auto-proclamation dès les années 90, mais depuis nous avons fait du chemin, assez pour nous rendre compte de ce qui est aujourd'hui une évidence : la communication n'est plus que l'art d'emballer le mensonge. Donc je le répète, nous n'en avons plus besoin ; nous n'avons plus besoin de vous, merci, au revoir. Vos collègues du gouvernement, quand ils auront quelque chose à dire, viendront directement sans passer par vous. Vous verrez, ce sera plus simple, ça évitera les bourdes et les qui pro quo, et tout le monde sera content.

Allez ! Un bon geste ! Démissionnez ! Les temps sont durs et ça nous ferait vraiment plaisir.

 

Merci d'avance.

 

PS : n'oubliez pas : la boulangerie, c'est vraiment chouette.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Frédéric Magda à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...