NON AU PORT DU MASQUE POUR NOS ENFANTS

Bonjour à tous, voici le courrier envoyé le 2 novembre dernier à la directrice de l'école Saint-Joseph de Pontarlier ainsi qu'à Monsieur le Maire.

Vous n'êtes pas d’accord avec les nouvelles mesures imposées par le gouvernement pour vos enfants ?

Alors partagez, signez et ce, quelque soit l'école dans laquelle sont scolarisés vos enfants.


En effet, cette pétition est valable pour le département du Doubs et plus encore...

Aussi, je tiens à rappeller que cette pétition, n'est absolument pas dirigée contre les écoles mais contre les nouvelles mesures du gouvernement.

 


Madame,

Tout d’abord merci pour votre message comme pour votre implication en cette période complexe. 

Vous subissez les mesures sanitaires comme chacun d'entre nous et vous avez pour mission de les faire appliquer ce qui n’est pas une tâche facile.

Si nous ne remettons pas toutes ces mesures en question, vous comprendrez qu'en tant que parents certaines d’entre elles méritent échanges et discussions autour de leur efficacité réelle ou de leur potentielle contre-productivité pour nos enfants.

En effet, imposer le port du masque pour les enfants à partir de 6 ans est une directive que nous trouvons choquante, d'autant que nous voyons bien dans notre quotidien comment beaucoup d'adultes n'en ont toujours pas compris l'utilisation : propreté du masque, renouvellement au moins toutes les trois heures, remplacement dès qu'il est humide, ne pas le toucher avec les mains, ne pas le mettre dans sa poche, son sac, etc...

Comment dans ces conditions des enfants aussi jeunes pourraient-ils utiliser correctement ces masques chirurgicaux ou en tissu ?

Comme nous le savons désormais tous, si ces masques ne sont pas portés selon un protocole stricte, ils deviennent très rapidement de vrais nids à microbes et à bactéries pouvant même augmenter le risque de contamination, et seront présents dorénavant sur la bouche et le nez de nos enfants toute la journée, 4 jours sur 7 et ceci même pendant les récréations. 

Évidement, à l'aspect sanitaire s'ajoute l'aspect éthique et pédagogique, puisque les enfants ont naturellement besoin dans leur développement personnel, scolaire, social ou cognitif, de lire sur les visages, de partager leurs émotions, comme de pouvoir respirer correctement, il va de soit. 
C’est une réflexion que nous ne développerons pas ici mais qui compte pour nous et pour laquelle nous serions ravi d’échanger avec vous.

Aussi, si ces mesures ne duraient que 4 semaines et qu’elles étaient associées à des mesures évidentes d’efficacité, nous prendrions sur nous, et nous nous joindrions sans rechigner à l’action collective pour combattre ce virus comme nous l’avons toujours fait depuis le début de cette crise. 
Mais nous avons tous désormais constaté que l'exception devient rapidement une norme qui s'installe dans le temps. 

Nous souhaitons donc agir dès maintenant pour protéger nos enfants. 

Sachez Madame, et c'est l'objet de notre message, que si vous ou vos collègues partagez notre point de vue, nous serons à vos côtés pour mener toute action que ce soit. 

Pour exemple, certains petits commerces sont en train d'obtenir gain de cause en faisant appel à leurs maires pour faire valoir leur droit à ouvrir puisque les grandes surfaces restent ouvertes avec des rayons non essentiels. 

Nous envoyons par conséquent ce jour, copie de ce courrier à Monsieur Patrick GENRE et invitons également tous les parents des élèves de l'école Saint Joseph qui se retrouveraient dans nos propos à apporter leur soutien à l’école et aux enseignants, à exprimer leurs opinions, à nous rejoindre dans notre initiative ou à entreprendre leurs propres démarches parallèles.

 Nous ne sommes pas dans un esprit de contestation mais de concertation.

Nous acceptons volontiers toute mesure qui serait indiscutablement bénéfique aux enfants comme aux parents, qui préviendrait de manière évidente de toute forme de contamination pour les élèves comme pour le personnel de l'école, et qui serait en adéquation avec les moyens dont vous disposez pour la faire appliquer.

 Nous terminerons sur une question que nous allons poser à Monsieur le Maire et pour laquelle nous attendons impatiemment sa réponse :

Comme nous ne disposons d’aucun recul ni d’aucune étude sur le port du masque chez les enfants et les conséquences potentielles à long terme sur leur développement psychique et biologique, dans l’éventualité ou demain mon fils ou tout autre élève présenterait des séquelles physiques et/ou psychologiques liées à l’obligation du port du masque (ou à une utilisation non conforme) dans l’école, qui en prendrait la responsabilité ?

Nous restons à la disposition de tous pour échanger d’avantage,

Cordialement,

Marie Girardet - Ratte Olivier 
Parents d’Armand - 6 ans

 

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Marie Girardet à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...