GROWING UP IN FEAR... GRANDIR DANS LA PEUR… IN ANGST AUFWACHSEN...

EN

In Azerbaijan we no longer speak of the deaths of soldiers in the Nagorno-Karabakh conflict zone, but of children who are victims of the war. These injured, traumatised children who lost their same age friends during the explosion carried out by the armenian forces (on 11.10.2020 and on 16.10.2020) need you! How can someone who doesn't understand the word "war" be an enemy? We are talking of acts of terrorism that were carried out in some cities of Azerbaijan like Ganja, Tartar, Barda by the armenian forces. These towns are located far from the Nagorno-Karabakh conflict zone. Dinara, Rauf and other innocent victims are calling you. Hear us, we need you because we are so small but the weapons are very big...

 

FR 

En Azerbaïdjan nous ne parlons plus de la mort des soldats dans la zone de conflit du Haut-Karabakh, mais des enfants qui sont les victimes innocentes de la guerre. Ces enfants blessés, traumatisés, qui ont perdus leurs amis du même âge pendant les bombardements des forces arméniennes (le 11.10.2020 et le 16.10.2020). Ils ont besoin de vous ! Quelqu’un qui ne comprend pas le mot « guerre », comment peut-il être un ennemi ? On parle d’actes de terrorisme des arméniens contre les villes de l’Azerbaïdjan comme Ganja, Tartar, Barda, Mingatchevir. Ces villes se situent loin de la zone de conflit Haut-Karabakh. Dinara, Rauf et d’autres victimes innocentes vous appellent. Entendez-nous, nous avons besoin de vous, car nous sommes si petit et les armes sont si grandes…

  

DE

In Aserbaidschan sprechen wir nicht mehr über den Tod von Soldaten im Bergkarabach-Konflikt, sondern über Kinder, die Opfer des Krieges sind. Die verwundeten und traumatisierten Kinder, die bei der Explosion der armenischen Streitkräfte (am 11.10.2020 und am 16.10.2020) ihre gleichaltrigen Freunde verloren haben, brauchen Sie! Wie kann jemand ein Feind sein, der das Wort "Krieg" nicht versteht? Es geht um terroristische Handlungen armenischer Streitkräfte in einigen Städten Aserbaidschans wie Ganja, Tartar und Barda, die sehr weit von der Konfliktzone Berg-Karabach entfernt sind. Dinara, Rauf und andere unschuldige Opfer rufen dich. Hör uns zu, wir brauchen dich, wir sind sehr klein, aber die Waffen sind sehr groß...

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Leyla HUSEYNOVA à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...