DSK Soutien Pétition pour le soutenir

DSK plaide non coupable

DSK comparaissait lundi devant le juge de New York. Son choix ouvre la voie à un procès pénal à moins qu'une négociation n'intervienne entre-temps.

DSK plaide non coupable

Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair se sont rendus ensemble au tribunal de New York lundi. © Timothy A. Clary / AFP

 

 

« Ne pas mélanger vie privée et vie publique »

AFFAIRE DSK : LA COLÈRE D'ALAIN DUHAMEL POUR DÉFENDRE LA PRESSE FRANÇAISE

 

Photo : Alain Duhamel

Cliquez pour voir la vidéo

Les médias savaient mais n'ont rien dit. C'est la petite musique qu'on entend depuis quelques jours au sujet de l'affaire DSK alors qu'un débat s'est ouvert dans les médias pour savoir si certains journalistes avaient ou non fait le choix de ne pas diffuser d'éléments indiquant queDominique Strauss-Kahn aurait pu être trop pressant avec certaines femmes. Observateur avisé de la vie politique depuis 35 ans, Alain Duhamels'est inscrit en faux ce matin sur RTL en expliquant, qu'à ses yeux, la presse française n'était pas en faute.

« C'est la thèse d'une grande partie de la presse anglo-saxonne et de quelques journalistes français, je ne la partage absolument pas. D'abord, il y a une hypocrisie de base qui est de dire, qu'en France, il y aurait réellement encore aujourd'hui une muraille, s'agissant des hommes publics, entre la vie privée et la vie publique. Il suffit de regarder autour de soi pour s'apercevoir que c'est le contraire (…) On ne parle que de ça ! » a estimé l'éditorialiste.

« Le stupre et la boue, qu'ils les gardent ! »

Et Alain Duhamel de renchérir : « Est-ce qu'on a retenu des informations qu'on avait sur DSK et sur ses mœurs ? Mais c'est de la blague là-aussi ! Moi, je le connais depuis l'éternité, j'ai encore dîné avec lui il y a deux semaines jour pour jour, je savais très bien que c'était un homme à femmes, je savais très bien que c'était une personnalité remarquable, qu'il avait ses tentations, c'était son problème et celui d'Anne Sinclair, ce n'était pas le nôtre. Ceux qui disent aujourd'hui qu'il utilise la force, la violence… Si malheureusement c'est vrai, il sera puni pour ça mais dire qu'on pouvait même l'imaginer un instant, il y a encore deux semaines, pas du tout ! ».

« Il faut voir quelle est l'alternative à la méthode française, c'est-à-dire la méthode anglo-saxonne, qu'est-ce qu'on voit ? (…) Le stupre et la boue, qu'ils les gardent ! » a conclu le journaliste. puremedias.com vous propose d'écouter son édito diffusé ce matin sur RTL :

 

Cliquez pour voir la vidéo

DSK nous sommes avec toi..

 

Affaire DSK : Anne Sinclair, combative et effondrée

 

 

DSK en prison : l'énorme coup de gueule de Bernard Henri Lévy

« Cette affaire est scandaleuse ! »

 

Dès hier, il s'insurgeait sur son blog. Ce matin,Bernard Henri Lévy était au micro de Pascale Clark sur France Inter pour pousser un énorme coup de gueule à propos du traitement infligé à son vieil ami de vingt cinq ans, Dominique Strauss-Kahn. « Je suis très en colère, très en colère des commentaires que j'entends ici et là (...) Cette avalanche de blabla, cette façon qu'ont les uns et les autres de s'instituer chroniqueur judiciaire, cette façon que l'on a de disserter sur les crimes sexuels... Tout ça est absolument répugnant ! » a-t-il lancé par téléphone.

"C'est absolument dégueulasse"

Quant au traitement infligé à DSK, BHL s'insurge contre le système judiciaire américain qui ne tient pas compte de la personnalité prévenu. « C'est absolument dégueulasse, on sait bien que tout le monde n'est pas pareil ! On sait bien que quelqu'un comme DSK est évidemment traité par l'opinion d'une manière différente. On sait très bien qu'il y aura une meute de photographes pour l'humilier, pour guetter le moindre frémissement de son visage. Donc c'est un argument faux ! Tout le monde n'est pas tout le monde ! Le président du FMI, l'homme qui était au bord d'être candidat à la présidence de la République française menotté, il est évident que ce n'est pas un quidam. Cette justice américaine est d'une formidable hypocrisie, elle est d'une tartufferie que je connais mais qui me saute au visage aujourd'hui » a-t-il expliqué.

"Secret de polichinelle"

Depuis hier, certains hommes politiques et journalistes ont parlé du passé sulfureux de DSK, écrivant ou expliquant que son attirance maladive pour les femmes était « un secret de polichinelle ». De quoi exaspérer BHL ce matin : « J'en ai marre de ces petits messieurs qui disent "mais on savait, c'était un secret de polichinelle" (...) Ecoutez, que ces petits mecs, s'ils savaient tout ça, pourquoi ne le disaient-ils pas ? Dominique Strauss-Kahn est à terre, il est traité comme très peu d'hommes ont été traités dans l'histoire des démocraties modernes et vous avez des mecs qui se répandent en propos absolument indécents ! Qu'est ce que c'est de dire ça au moment où il joue sa vie, son destin ? Il dort en prison, je connais cette prison effroyable. Choisir ce moment-là pour devenir déballer son paquet, c'est absolument dégueulasse ! (...) Ils viennent applaudir la guillotine médiatique ».

Culpabilité

Naturellement, Pascale Clark a interrogé BHL sur les faits, pour savoir s'il pouvait à cette heure avoir des doutes à l'égard de son ami. « Est ce que je doute de quoi, vous vous foutez de ma gueule ? a-t-il fustigé. Vous pensez une seconde qu'on serait amis si je pensais que DSK était un violeur compulsif, un homme de Néandertal, un type qui se conduit comme un prédateur sexuel avec les femmes qu'ils rencontre ? Tout ça est absolument grotesque ! Je ne pense pas complot mais je dénonce un emballement judiciaire et médiatique qui est en train de fabriquer un coupable ». « Cette diabolisation de DSK, je la trouve atroce ! Un jour les gens se réveilleront et se diront "mais mon dieu qu'est ce qu'on a fait, nous avons été lamentables !" » a-t-il conclu.

 

Merci à Bernard-Henri Lévy pour cet article.

 

« Ne pas mélanger vie privée et vie publique »

 


Tous les amis de DSK    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Tous les amis de DSK à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...