Appel aux résistants de France.

Exigences du peuple souverain de France : nous, citoyennes et citoyens du Peuple Souverain de France, n’admettons pas plus longtemps la dépendance monétaire qui nous est imposée vis à vis des banquiers internationaux, par le biais de notre état corrompu !

Nous n’admettons pas la dépendance qui nous est imposée vis à vis des lobbies criminels de la haute finance, de l’industrie et de la technologie, par le biais de notre état corrompu, sur tout ce qui a trait à notre vie en société !

Nous n’admettons pas plus longtemps le sacrifice :

- De nos Valeurs Humaines et Morales.

- De notre liberté.

- De nos besoins vitaux élémentaires.

- De nos Droits Elémentaires.

- La mise en place du référendum d'initiative citoyenne (RIC).

- De notre qualité de Vie.

- De la Paix.

- De notre Environnement.

- De la Planète, que nous sommes censés partager avec les autres espèces au profit des banquiers internationaux, et de leurs cliques de lobbies d’une industrie et d’une technologie à vocation résolument criminelle et destructrice !

Nous n’admettons pas plus longtemps, la trahison et l’imposture générales de nos institutions et de nos dirigeants corrompus !

Nous n’admettons pas plus longtemps l’usage monstrueux et inique fait des impôts qui nous sont indûment prélevés !

Nous n’admettons pas plus longtemps, la prépondérance criminelle de notre système sociétal, entre manipulation de l’information, omerta et terrorisme d’état !

Nous n’admettons pas plus longtemps les violences de toutes natures commises de façon organisée sur les plus vulnérables, au sein de notre société par des réseaux criminels de tous acabits protégés par nos dirigeants corrompus !

Nous refusons le cauchemar qui nous menace nous, et nos générations futures !

 

Nous, citoyens du peuple souverain de France, exigeons donc !

LA DESTITUTION IMMÉDIATE DU GOUVERNEMENT AU COMPLET (ASSEMBLÉE ET SÉNAT).

- Emmanuel Macron, prétendu (Chef de l’état français).

- Édouard Philippe, prétendu (premier Ministre) ainsi que celle de la totalité des membres de son gouvernement.  

Voici les chefs d'accusations :

- Haute trahison de la nation souveraine avec circonstances aggravantes : complicité et haute trahison aggravée du gouvernement et de la justice française qui n’applique pas les lois en vigueur (injustice, ralentissement de procédures, entrave, parjure).

- Escroquerie en bande organisée : loi Rothschild de 1973, traités de Maastricht et Lisbonne. - Non-respect du référendum européen obligatoire et applicable de 2005 en particulier le traité de Lisbonne, qui malgré un NON majoritaire M. Sarkozy signe le traité le 13 décembre 2007.

- Faux et usage de faux (complicité médiatique).

- Vol, racket, extorsion de fonds (imposition et taxes pour une dette illégitime). - Complicité et recel. 

- Négligence intentionnelle et aggravée.

- Détournement de fonds.

- Faute de gestion financière.

- Fraude fiscale et évasion fiscale.

- Non-respect des lois, conflits d'intérêts et non séparation des pouvoirs avec la justice qui n'est plus indépendante. Le gouvernement choisissant lui-même les magistrats censés les inculper.

- Non-respect dans sa totalité de la charte de l'environnement de 2004.

- Non-respect de la constitution, de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, et du code pénal, envers ses citoyens, la nation et la souveraineté de la France.

– Association de malfaiteurs en relation avec des entreprises terroristes (Betar, LDJ, OTAN, ONU, UE, USA, soutien et financement de Daesh/Etat islamique, de terroristes "modérés Al-Nosra").

- Crimes de guerres en Syrie, Lybie, Mali.

- Utilisation frauduleuse de l'armée française et des services de police à des fins lobbyistes et/ou personnelles, aux frais des contribuables.

- Complicité d’empoisonnement de masse volontaire et non-respect du principe de précaution concernant les OGM, les pesticides, les vaccins.

- Complicité de crimes contre l’humanité.

- Abus de pouvoir.

- Abus de confiance. 

- Négationnisme ! Non reconnaissance de ces crimes. 

 

Nous-nous réservons le droit de faire traduire ces personnes devant un tribunal de la résistance, dit tribunal populaire. Dès que l’indépendance de la Justice aura été restaurée, étant établit que celle-ci est actuellement sous le contrôle du crime organisé international.

La France n’étant plus un état de droit, la constitution française n’étant ni appliquée ni démocratique, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen également.

Il ne peut y avoir de constitution que celle qui est acceptée par le peuple. Ces 24 modifications sans concertation du peuple font de cette constitution un document illégitime. La déclaration des droits de l'homme et du citoyen actuelle n'est pas celle de notre pays ! Mais celle de l'ONU de 1948 qui a été modifiée sans notre accord ! Nous nous référons donc à la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789.

Article 16 de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen : Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Article 35 Constitution du 24 juin 1793 : Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

 

Cette pétition concerne : Congrès du Parlement, Assemblée Nationale, le Sénat, Conseil constitutionnel, Conseil Supérieur de la Magistrature, Défenseur des droits, Conseil d'Etat, Cours de Justice de la République, Commission nationale consultative des droits de l’homme, le Conseil Constitutionnel, le gouvernement au complet (pouvoir exécutif, assemblée nationale et sénat).

 

Cette pétition est adressée : aux résistants de la France libre.

 

Le peuple est souverain, il le sera toujours. Nous pouvons changer les choses, regagner espoir, nous sommes tous l'essence de cette révolution, c'est pour cela que nous devons compter sur chaque goutte. Des gouttes de qualité, des gouttes que ne se perdent pas, des gouttent qui s'assemblent, formant une flaque, un lac, une mer, un océan puis une vague déferlante. Libéré votre conscience de ce système, nous avons vu l'injustice mais nous sommes encore enchaînés. Libérons-nous pour combattre maintenant que nous avons réveillé notre conscience car l'avenir de notre pays dépend de nous... LA RÉSISTANCE !

 

R.R.E. RALLIEMENT DES RÉSISTANTS POUR L'ÉVOLUTION.

rejoignezlaresistance.png

Signer cette pétition

En signant, j'autorise DELAMARE. à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...